Publié par : Félix | octobre 24, 2010

Le vieil homme

Vendredi je suis aller danser le swing. Cela faisait longtemps que je n’avais pas pratiquer cette danse et je dois avouer que j’étais un peu rouiller, remarque que je ne suis pas un très bon danseur à la base donc la différence était plutôt subtil. Tel que mentionné sur le blog de déréglé temporel, les longs moment sans danser crée un sentiment de nouveauté et ce sont des moments extatiques. On redécouvre la danse, on danse avec de nouveau visages, on en voit d’anciens. C’est d’ailleurs en voyant un ancien visage que j’ai eu l’idée de faire ce billet.

Il y a un vieil homme qui danse régulièrement le swing. Cet homme à le dos vouté, le cou rentré dans les épaules et bouge pratiquement pas du corps, sauf pour ses bras et il se fait un malin plaisir à faire danser les filles. Lui-même n’est plus dans l’état de danser comme nous le faisons, mais nous voyons sont plaisir à faire tourner les filles, leur dicté le rythme. Et il en redemande encore et encore. Et il danse ainsi toute la soirée. J’admire cet homme car il persiste à faire une activité qui lui plait malgré le désavantage que sa condition physique lui procure. Comme ont dit, c’est dans l’adversité que l’on reconnait les vrais.

Je connais pas cet homme, j’ignore comment il s’appelle, ce qu’il aime en dehors de la danse et je ne tiens pas nécessairement à le savoir. Les seuls abouchement que j’ai eu avec ce monsieur furent de lui demander si je pouvais lui emprunter sa partenaire. Je vois toujours un peu de tristesse dans ses yeux lorsque la dame accepte ma demande, mais rapidement, il se trouve une nouvelle partenaire et recommence de plus belle.

J’admire cet homme, mais c’est une admiration qui va rester au stade de voyeurisme, de peur que cette admiration tombe et je me dit qu’un jour, je serai triste lorsque je le chercherai dans la salle pour me rendre compte que je ne verrai plus. À ce jour, le monde du swing aura perdu l’un de ses plus fervent danseur.

Publicités

Responses

  1. Je vois très bien de quel vieil homme tu veux parler. Un personnage qui a fait sa niche dans le paysage des soirées du Cat’s Corner.

    Je connais un Félix qui danse à Montréal. Si j’en crois par ce que tu dis de toi ici et ce que je sais de lui par ailleurs, l’un et l’autre doivent avoir un même corps, à défaut d’être une seule personne. C’est une sacré surprise d’apprendre, et que tu me lis, et que a ce syndrome. Cela jette une nouvelle lumière sur ta personne.

  2. Ça donne envie d’aller danser ! Je n’ai jamais dansé le swing, mais c’est tellement joyeux comme danse ! Et ce vieux monsieur… Il semble charmant !

  3. @Déréglé Temporel,
    Tout d’abord, bienvenue ici. Je suis effectivement ce Félix que tu connais. Je suis tombé sur ton blogue par hasard et j’ai dû lire quelques billets avant de réaliser que c’était toi. Pour ce qui est de la surprise, disons que ce n’est pas quelque chose que je cris sur les toits. Ce n’est pas tout le monde qui réagit bien à cette nouvelle.

    @L’impulsive montréalaise,
    Bienvenue à toi aussi. Il n’est jamais trop tard pour commencer à danser. Il y a plusieurs endroit qui donne un cours de base gratuitement. Aussi non, je pourrai te montré la base et tu verras que le reste viendra de lui-même. J’ai d’ailleurs danser à plusieurs reprise avec une femme qui dansait pour la première fois et qui s’amusait énormément. Tu n’as qu’à me dire quand… et si c’est un vendredi, tu pourras rencontré, voir danser, avec cet homme.

  4. Pas grand chose à voir avec la danse… Mais comme je une amie de Déréglé Temporel je passe par ici.
    Je ne sais pas si ça serait le cas pour tous, mais j’apprécie beaucoup la plume du Félix qui s’exprime ici.
    Très belle écriture.

  5. @Dame Blanche,
    Bienvenue ici. Même si le commentaire n’est pas en lien direct avec le billet, j’apprécie sa nature. En ce qui concerne le Félix qui écrit, c’est moi, l’original, qui écrit avec l’accord des autres, d’ou le terme conciliabule. J’espère que vous continuerez d’apprécier mes billets. En échange, je me ferai un plaisir d’explorer votre antre.

  6. Oh, je suis contente de voir que tu n’as pas délaissé le swing! Décidément, tu es beaucoup plus persévérant que moi!

    J’aime beaucoup ce texte et toute la sensibilité qui en émane. C’est tout à fait toi.

    🙂

  7. « Je suis tombé sur ton blogue par hasard et j’ai dû lire quelques billets avant de réaliser que c’était toi. »

    C’était ça ou par le biais du blogue de Diane.

    « Pour ce qui est de la surprise, disons que ce n’est pas quelque chose que je cris sur les toits. Ce n’est pas tout le monde qui réagit bien à cette nouvelle. »

    C’est bien compréhensible.

  8. Ça donne envie. 🙂

  9. @Noisette Sociale,
    Merci pour le bon mot. En ce qui concerne le swing, une fois que tu te laisse submergé par la danse, c’est difficile d’arrêté.

    @Déréglé Temporelle,
    Non, ce n’était pas par le biais du blogue de Diane. Je crois que c’était celui de Gabriel ou encore le barbare érudit, je ne me rappelle plus.

    @L’impulsive montréalaise,
    Alors essaie, tu n’as qu’à me dire quand est-ce que tu as envie.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :