Publié par : Félix | mars 9, 2011

Spicks and Specks

Bonjour,

Ici Félix 1. Pour faire simple, nous avons décider d’écrire nos billets de façon numérique, je suis donc le premier à écrire. Après mûr réflexions, et de nombreux sujet à vous écrire, j’ai décider de parler d’une émission que j’aime bien, sois Spicks and Specks. Je vole du même coupe le sujet du troisième, mais bon, il s’en remettra. Si ce nom vous dit rien, c’est normal car c’est une émission australienne qui n’est diffusé que là-bas… et sur internet bien évidement.

Ce que nous aimons de cette émission, c’est qu’elle jumelle humour et musique. Le principe de l’émission est simple, l’animateur, Adam Hills, lui même humoriste, pose des question à deux équipes et celui qui a le plus de point à la fin de l’émission gagne. Chaque équipe est composé d’un capitaine, soit Alan Brough et Myf Warhurst, ainsi que deux artistes invités, soit un humoriste et un musicien par équipe. Ce jeu se veux une compétition amicale. Il n’y a aucun prix à la fin et, honnêtement, cela parait dans l’émission qu’ils sont la pour s’amuser tout simplement. Mes jeux préféré sont substitue, ou un invité es choisie pour chanter des chansons en remplaçant les paroles par des phrases tiré d’un livre aléatoire, qui peut être une oeuvre de Shakespeare (plutôt rare) à un manuel d’entretien d’une Lada 67 (plus commun). À titre d’exemple, voici deux extraits d’un tel épisode.

 

 

 

 

Un autre jeux que nous aimons bien est « Look what they’ve done… » Le principe de ce jeu est simple, ils invitent un groupe de musique qui joue des chansons et nous devons découvrir de quel chansons il s’agit. Le hic, c’est que les chansons sont rarement du genre joué. Je vais, encore une fois, mettre deux exemples. Le premier va plaire aux amateurs de métal puisqu’il sera performé par le groupe Internal Nightmare, voyons voir si vous êtes capable de reconnaitre les chansons. Le deuxième sera effectuer par le groupe, The band who knew too much et devrait plaire aux lecteurs qui aime peu le métal.

 

 

 

 

 
Bref, la combinaison humour et musique est ce qui nous plait de cette émission. De plus, cela nous permet de découvrir de nouveaux groupes ainsi que des faits inusité sur certains artistes. Contrairement à son homologue britannique sur lequel l’émission s’inspire, « Nevermind the Buzzcock », cette émission est nettement plus amusante, autant pour les invité que pour les spectateurs. Je ne saurais dire pourquoi. Je termine ce billet en espérant que vous ayez apprécier et je vous laisse sur un vidéo sur des fait obscures sur Elvis ainsi qu’une chansons qu’ils ont effectué à la fin de leur émission.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :