Publié par : Félix | septembre 21, 2011

Les Nains

Voilà le fameux résumé sur le livre que j’ai acheté qui s’intitule: Les Nains par Markus Heitz. Mais d’abord, un petit résumé de la place des nains dans la fiction fantastique. Initialement intégré par J.R.R. Tolkien, les nains on souvent été intégré dans le rôle de support au héros, laissant ce dernier être, soit un Humain, soit un Elfe ou, comme dans le cas du seigneur des anneaux, un Hobbit. Même dans mes nombreuse partis de donjon et dragons (car oui, je joue à ce jeu) la majorité des joueur souhaite devenir Elfes, pour je ne sais quel raison, délaissant les Nains, qu’ils traitent de trop cupides et de têtus. La vérité est que les Nains sont une race qui vaut la peine d’être explorer et développer. C’est exactement ce que fait  Markus Heitz dans cette ouvrage ou les Nains sont au premier plan. Il intègre aussi les Elfes, les Orques et Ogres sans oubliés les mort-vivants et démons. Il intègre aussi une nouvelle race, les Albes, créature qui ressemble à des Elfes.

 

Tout d’abord, cette histoire raconte l’histoire de Tungdil, un Nain qui fût élevé par des humains et dont le seul rêve est de rencontré d’autres Nains afin de mieux connaitre ses origines. Bien entendu, ce rêve se réalise lorsqu’il est envoyés par son mentor, Lot-Ionan, dans une mission apparemment facile. Ce dont il ignore, c’est qu’il sera lancé dans une aventure épique qui le propulsera sur la course du trône de tout les nains ainsi que la responsabilité de sauvé le Pays Sûr (l’endroit ou tout l’aventure se passe et dont les Nains ont la tâches de préserver des forces du mal).

 

À l’arrière de mon livre, il y a une critique qui décrit que c’est un récit qui fera passer Gimli du Seigneur des Anneaux pour une danseuse… et il n’a pas tort. Attendez-vous à des combats épiques, une quêtes des plus dangereuse afin de forgé une arme mythique et pour ceux qui aime les histoire romantique, sachez qu’il y en a une version naine. Parce que contrairement à la majorité des auteurs qui délaisse les femmes naines à un point tel qu’elle ont la réputation d’être un mythe, les Naines dans cet ouvrage sont loin d’être délaissé.

 

Mais ne pensez pas que ce n’est qu’un livre de nains, il y a aussi des humains qui l’accompagne ainsi qu’une créature nommé Djerun (en réalité, il accompagne d’Andokai L’Impétieuse, une mage) et que ces derniers sont loin d’être génériques.

 

Bien que le livre parte lentement, si on fait exception de la prologue ou le clan des cinquième se fait massacrer malgré leur défense qui est digne de tout Nains. Mais une fois que l’aventure commence réellement, cela n’arrête plus et c’est une véritable course contre la montre afin de protéger le Pays Sûr qui démarre. À travers cela, nous en apprenons plus sur les différent clans nains, qui sont au nombre de cinq (quatre maintenant).

 

Je recommande ce livre à tout amateur de fiction fantastique ou d’amateur de jeu de rôles. SI vous aimez ce genre, ce livre, le premier d’une série de quatre (qui se divise eux-même en deux volumes) est fait pour vous.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :